RNCP - REPERTOIRE NATIONAL CERTIFICATION PROFESSIONNELLE

  • La CNCP identifie les certifications professionnelles enregistrées au RNCP dans les métiers de l'accompagnement vers l'emploi et dans l'emploi

    La Commission nationale de la certification professionnelle a réalisé un repérage et une analyse de l’offre de certification ayant trait aux activités « d’accompagnement vers l’emploi et dans l’emploi ». Après un premier panel de 262 certifications repérées, au final, ce sont 60 certifications professionnelles qui ont été retenues.

    L’analyse met en évidence :
    •    50 % des certifications professionnelles de niveau I et II identifiées relèvent du code NSF 315 : Ressources humaines, gestion du personnel, gestion de l’emploi
    •    Leur point commun : ces certifications portent dans leur « contenu des compétences permettant de concevoir, de mettre en place, de participer, d’appliquer des dispositifs d’aide, d’accompagnement au changement et ce quel que soit le public de manière à permettre une insertion professionnelle ou encore le maintien dans l’emploi, voire l’évolution professionnelle. »
    •    3 grandes thématiques couvertes par ces certifications : Santé, sécurité des salariés au sein de l’entreprise ; gestion et évolution professionnelle au sein de l’entreprise ; insertion professionnelle et maintien dans l’emploi
    •    Les niveaux couverts : du niveau I au Niveau IV
    •    36 certifications sur les 60 identifiées sont portées par l’Université

    Les métiers identifiés :
    •    Code NSF 124 – Métiers de la psychologie : conseiller en changement au sein d’entreprise, conseiller en formation, conseiller en insertion
    •    Code NSF 310 – Spécialités plurivalentes des échanges et de la gestion
    •    Code NSF 315 – Métiers des ressources humaines, gestion du personnel, gestion de l’emploi : conseiller en changement au sein d’entreprise dont 1 psychologue du travail, conseiller en formation, conseiller en insertion, coach, responsable des ressources humaines, conseiller en formation-emploi, conseiller VAE
    •    Code NSF 332 – Travail social : conseiller en insertion
    •    Code NSF 333 – Enseignement formation : conseiller en insertion, conseiller en formation-insertion
    •    Code NSF 336 – Coiffure, esthétique et autres spécialités de services aux personnes : conseiller en image
    •    Codes NSF 415 – Développement des capacités d’orientation d’insertion ou de réinsertion sociales et professionnelles : conseiller en formation-insertion

    « Il n’y a donc pas dans le paysage de l’offre de certification un métier de l’accompagnement, mais des métiers qui répondent sans doute à des publics différents, à des besoins spécifiques, à des structures de taille variée, à des cadres d’emploi distincts, à des responsabilités diversifiées et qui peuvent aussi devenir des supports de mobilité professionnelle. »

    Consulter la production de la CNCP (format pdf) : Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP dans les métiers de l’accompagnement vers l’emploi et dans l’emploi : une offre plurielle. Christelle MARTIN, Georges ASSERAF, mai 2016
     

  • La CRIS-VAE, acteur de la professionnalisation des Points Relais Conseil

    Le fonctionnement des Points Relais Conseil - PRC - est régi par 9 critères définis dans leur cahier des charges. Un de ces critères est celui de la professionnalisation : « Le PRC s’engage à suivre des sessions de formation, réunions et séminaires, mis en place par la Cellule Régionale InterServices de la Validation des Acquis de l’Expérience –CRIS-VAE. »
    En réponse aux différentes demandes formulées par les PRC et conseillers VAE de l’Ile, et en continuité avec le plan de professionnalisation et de formation des PRC, la CRIS-VAE a organisé un séminaire de professionnalisation de ces acteurs de la formation et de l’insertion professionnelles, du 14 au 17 octobre 2008, au Créolia.
    Cette action de formation s’est déroulée en deux temps :

    • du 14 au 16 octobre, Bertrand PERIN, Chargé d’études et formateur au Centre Inffo, a développé le thème « Du référentiel d’emploi au référentiel de formation ».
    • le 17 octobre, il a été rejoint par la Correspondante régionale de la Commission nationale de la certification professionnelle – CNCP – pour présenter la CNCP et le Répertoire national des certifications professionnelles – RNCP. Les participants et utilisateurs du RNCP ont ainsi profité de la présence de Dominique AUCEL pour lui faire part de leurs différentes remarques, en particulier concernant l’utilisation du site Internet de la CNCP, récemment refondu, que les PRC utilisent quotidiennement !


    5 objectifs principaux ont été définis :

    • connaître une méthodologie d’élaboration des référentiels d’emploi, de compétences et de formation.
    • découvrir des pratiques d’élaboration et d’utilisation des différents référentiels.
    • identifier le rôle et les missions de la CNCP.
    • connaître le fonctionnement et l’utilisation du RNCP.
    • réaliser une première approche du dossier de demande d’enregistrement au Répertoire.


    Un séminaire de formation basé sur la participation, l’écoute et le partage
    Monsieur PERIN a su instaurer un climat de proximité dès la première heure de formation puisqu’elle s’est concrétisée par une présentation de chacun des participants, dont les deux représentantes de la CRIS VAE à l’initiative-même de ce séminaire, et du formateur.
    Une dizaine de personnes était présentes durant ces 4 journées de professionnalisation : Fongecif, Proxima, Conjugaison, Odycéan RH, DTEFP.
    Au cours de ce premier tour de table, chacun a exprimé ses attentes personnelles par rapport à cette action de formation :

    • avant tout développer une meilleure connaissance de tous les dispositifs ; cette attente concerne en particulier les participants récemment formés sur la VAE.
    • obtenir une définition claire et précise des différents référentiels existants.
    • découvrir le mode de construction des différents référentiels existants et leur mode de fonctionnement.
    • comprendre qui sont les utilisateurs de quels référentiels et quelle est l’utilité de chacun d’entre eux.
    • établir une passerelle entre les différents référentiels (d’emploi, de compétences et de formation) : en effet, dans certains organismes, un seul référentiel est utilisé. Le référentiel choisi est propre à chacun de ces acteurs qui souhaitent donc profiter de cette action de formation pour découvrir les autres référentiels et apprendre à les utiliser.
    • échanger sur les pratiques.


    L’expression de ces attentes a confirmé la pertinence du programme élaboré pour ce séminaire de 4 jours :

    • le vocabulaire employé (selon le glossaire du CNCP ; vocabulaire qui sera employé tout au long de la formation)
    • les liens entre les référentiels
    • les référentiels de certification, d’emploi, de compétences et de formation
    • la méthode de construction d’un référentiel
    • les fiches de poste ou de fonction, qui correspondent elles-mêmes à des mini-référentiels
    • l’évaluation des compétences
    • « la référentialisation »
    • la composition de la CNCP et ses correspondants régionaux
    • la procédure d’enregistrement des certifications professionnelles
    • les différents types d’enregistrements
    • la spécificité des Certificats de Qualification Professionnelle
    • la visite du site de la CNCP en direct
    • la présentation du RNCP et de ses fiches
    • l’explication de l’articulation entre le référentiel d’activités et le référentiel de certification


    Pour développer ces différents points, le formateur a utilisé différents moyens pédagogiques :

    • la remise d’un dossier documentaire pour les deux sessions, avec les documents types utilisés, des articles de fonds, des interviews de personnes référentes etc.
    • l’alternance de la théorie avec des travaux pratiques en sous-groupes
    • la discussion
    • le partage des expériences professionnelles.


    Journée de professionalisation des PRC du 14 octobreCe séminaire de formation s’est donc révélé à la fois didactique et convivial, climat propice à la bonne assimilation des informations et au bon déroulement d’une formation d’une durée d’une semaine.

    Une satisfaction unanime !
    Lors de la dernière journée de formation, les participants ont exprimé une satisfaction totale :

    • des objectifs atteints
    • des réponses apportées aux attentes initiales
    • « un formateur très professionnel », comme l’atteste Madame Hélène GIRAUD, représentant l’organisme PROXIMA.


    Elle nous en dit un peu plus sur ce séminaire :
    « Comme tous les autres participants, je suis très contente. En effet, Monsieur PERIN a été très pédagogue tout au long de ce séminaire : il nous a apporté ses connaissances et a su organiser les différentes sessions et chapitres de manière très cohérente. Au cours cette formation très dense en informations, il a su poser les bonnes bases dès le début et il n’a pas manqué d’établir systématiquement les liens entre les différents chapitres pour nous permettre de nous y retrouver plus facilement ! Ses exposés étaient donc très bien articulés et à la fin de chaque chapitre nous faisions le point sur nos acquis. Les après-midi servaient ensuite à appliquer les connaissances acquises au cours de la matinée à travers des mises en situation : j’ai ainsi beaucoup apprécié la diversité des moyens pédagogiques utilisés au cours de cette formation. Nous avons appris énormément, reste maintenant à appliquer ces acquis au travail, ce qui ne sera quand même pas une tâche simple! »

  • Le dispositif VAE

     

    VAE FRISE avril2017

     En savoir plus sur les grandes dates de la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) (format pdf)

     

    D'autres ressources :

    Les 12 mesures de la VAE (2017)

    Ces mesures sont issues des préconisations du rapport de la mission conduite par l'IGAS et l'IGAENR relative à "l'Evaluation de la politique de la validation des acquis de l'exprience", daté d'octobre 2016 et publié en avril 2017

    Consulter les 12 mesures(format pdf)

     

     La VAE, pour qui ?

     

    Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE. Cette certification qui peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles

     

    Avec quelle expérience ?

     

    «Sont prises en compte dans une demande de validation des acquis de l’expérience l’ensemble des activités professionnelles salariées, non salariées, bénévoles, de volontariat, ou exercées par une personne inscrite sur la liste des sportifs de haut niveau mentionnée au premier alinéa de l’article L. 221-2 du code du sport, ou exercées dans le cadre de responsabilités syndicales, d’un mandat électoral local ou d’une fonction élective locale ».

    « Lorsqu’il s’agit d’activités réalisées en formation initiale ou continue, peuvent être prises en compte les périodes de formation en milieu professionnel, les périodes de mise en situation en milieu professionnel, les stages pratiques, les préparations opérationnelles à l’emploi et les périodes de formation pratique de contrat d’apprentissage, de contrat de professionnalisation ou de contrat unique d’insertion.

    « Sont prises en compte les activités exercées pendant une durée d’au moins un an, de façon continue ou non, en rapport direct avec le diplôme ou titre à finalité professionnelle ou le certificat de qualification professionnelle pour lequel la demande est déposée. Cette durée est calculée sur un nombre d’heures correspondant à la durée de travail effectif à temps complet en vigueur dans l’entreprise en fonction de la période de référence déterminée en application de l’article L. 3121-41 du code du travail. La durée des activités réalisées hors formation doit être supérieure à celle des activités réalisées en formation. »

     

    Comment financer ma VAE ?

     

     Public Financeurs Cadre de financement 

     Demandeur d'emploi

    (indemnisés ou non)

    Pôle Emploi

    Conseil Régional

    FPSPP

    Accompagnement VAE

    Aide Individuelle de Formation (AIF)

    Dispositif VAE mobilité (Dossier de candidature, le règlement, Dossier du candidat)

    Chèque Formation Réussite (CFR)

    Compte Personnel de Formation (CPF)

     

     

     Salarié(e)

    Entreprise

    OPCA

    OPACIF

    Compte Personne de Formation (CPF)

     Agent public

    (contractuel ou titulaire)

     Fonction publique  (Etat, Hospitalière, Territoriale) Compte Personnel de Formation (CPF)

     Non salarié

    (professions libérales, exploitant agricole, artisan, commerçant, travailleur indépendant)

    Organisme collecteur (AGEFICE, FAFSEA) Sans le cadre de profe en charge prévue par ces organismes
     Demandeur individuel  Intéressé lui-même  

     

    Dispositif chèque formation réussite - volet VAE, Année 2017

    La Région Réunion accompagne également au titre du Chèque VAE les personnes étant dèjà inscrites dans une démarche VAE et ayant obtenu une validation partielle. A ce titre, il s'agit d'une prise en charge des modules de formations manquants au parcours, quel que soit le type de formation.

    Pour en savoir plus, consulter la fiche (format pdf)

     

    VAE mobilité - règlement, année 2017

    La «VAE en Mobilité» est un dispositif d’accompagnement destiné à aider les demandeurs d’emploi qui sont dans une démarche de Validation des Acquis de l’Expérience en mobilité.

    Pour en savoir plus :

    - consutler la fiche : règlement de la VAE mobilité (format pdf)

    - Dossier de candidature VAE en mobilité (format pdf)

    - Présentation du projet (format pdf)

     

    Comment s'y prendre ?

     

     

     

      PARCOURS VAE avril2017

     

    D'autres ressources : 

     - la plaquette VAE (mars 2017) : Qui sont les points relais conseil ? Qui sont les certificateurs (format pdf)

    - l'offre de certification à La Réunion (2017) (format pdf)

    - le coût de l'accompagnement (format pdf)

    - la prise en financière (cf. tableau ci-dessus - Comment financer ma VAE ?)

    - Bilan de la campagne de communication VAE menée en 2012 (format pdf)

     

    Le jury VAE

     

    Souverain, le jury de validation est chargé d’apprécier le caractère professionnel des compétences acquises, ainsi que leur lien avec celles exigées par le référentiel du diplôme, du titre, ou du certificat visé. La décision intervient au vu d’un dossier constitué par le candidat et à l’issue d’un entretien. Une « mise en situation professionnelle » peut être réalisée selon le certificateur.

     

    Comment devenir jury VAE ?

    Il faut être :

    - un professionnel du secteur d'activité, salarié ou chef d'entreprise

    - avoir des qualités d'écoute, de respect, d'impartialité et d'objectivité

    - pour les titres du ministère de l'Emploi, 5 ans d'expérience dans l'exercice du métier et ne pas avoir quitté le secteur professionnel depuis plus de 5 ans

     

    Le jury professionnel agit en complémentarité avec les autres membres du jury, en apportant sa sensibilité du monde du travail et sa connaissance concrète des situations de travail. Des sessions de formation de jury sont assurées par les certificateurs et/ou les valideurs, en direction des membres du jury, afin de leur présenter le diplôme et leur préciser ce qu'ils attendent de leur contribution. Pour proposer votre candidature, contactez un des services valideurs organisant des jury de VAE (Voir rubrique les acteurs de la VAE).

     

    Pour en savoir plus, consulter la publication : Comment devenir jury VAE (2011)

     

    L'accompagnateur VAE

     

    - un professionnel qui a pour fonction de comprendre la méthode d’élaboration du dossier VAE

    - un professeur référent VAE du diplôme concerné par la validation. Il est là pour éclairer, avec le candidat, les aspects professionnels de l’expérience et les exigences du diplôme que ce dernier souhaite.

     

    Ainsi, il apporte une aide rigoureuse et méthodique au cous d'entretiens individuels et/ou collectifs et créent les meilleures conditions pour faciliter l'expresion de l'expérience du candidat. Cette démarche se fait dans le respect de la confidentialité, de l'écoute bienveillante et de l'objectivité.

     

    D'autres ressources :

    - Liste des structures proposant l'accompagnement VAE (Source : Formanoo), 2017 (format pdf)

    - Liste des organismes pour l'accompagnement VAE (source : Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale - Pôle Formation Emploi Certification), 2017 (format pdf)

     

    Cadre législatif

  • Le titre professionnel Infographiste multimédia devient "Designer web »

    Le titre professionnel de Designer web a été enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles depuis le 13 juillet 2016. 
     
    Ce titre est composé de trois unités constitutives : 
    1 – Elaborer le design graphique d’un outil de communication numérique
    2 – Réaliser un outil de communication numérique
    3 – Contribuer à la gestion et au suivi d’un projet de communication numérique.
     
    A noter que ces unités peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par un arrêté du 22 décembre 2015.
     
    Par ailleurs, l’article 4 stipule que les titulaires des certificats de compétences professionnelles obtenus antérieurement à la publication du (présent) arrêté modificatif sont considérés avoir obtenu les certificats de compétences professionnelles selon le tableau de correspondance figurant dans le document.
     
    Ces nouvelles dispositions ont pris effet depuis le 13 juillet 2016.
     
    Consulter l'arrêtésur le site Legifrance
     
     
     
  • Les types d'actions de formation

    L'offre de formation regroupe plusieurs types d'actions de formation. La catégorisation d'une action de formation se fait en fonction de son objectif général. Il peut s'agir d'une session de certification, de professionnalisation, de préparation à la qualification, de remise à niveau, de (re)mobilisation, de perfectionnement ou de création d'entreprise. Ces catégories sont de type administratif.

    Au sommaire :

    1. Les différentes catégories d'action
    2. Le public
    3. Les opérateurs
    4. Le cursus de qualification professionnelle à La Réunion

     

    1. Les différentes catégories d'action

    Certification - Cette catégorie comprend l'ensemble des formations sanctionnées par le passage d'une certification (diplôme, titre, certificat de qualification professionnelle). Les certifications regroupent l'ensemble des diplômes généraux de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur (diplômes nationaux, diplômes des universités) ainsi que l'ensemble des certifications professionnelles inscrites au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

    Professionnalisation - Les objectifs des formations professionnalisantes sont très proches de ceux des formations certifiantes professionnelles, mais elles ne donnent lieu à aucun diplôme, titre ou certificat inscrit au RNCP. Comme les formations certifiantes professionnelles, ces formations visent à enseigner les techniques et connaissances propres à rendre un individu opérationnel dans un métier (ou plus généralement sur un type de poste de travail). Attention à ne pas confondre avec les formations de perfectionnement, qui visent à approfondir les compétences de publics déjà opérationnels dans un métier ou un poste donné.

    Préparation à la qualification - Cette catégorie comprend les formations qui préparent à l'entrée dans toute formation qualifiante (i.e. certifiante ou professionnalisante), quelque soit son niveau. On y inclut bien sûr les formations de pré-qualification pour les jeunes (des Conseils régionaux) par exemple. Les formations de préparation aux concours sont donc incluses dans cette catégorie. En effet, elles préparent à l'entrée dans une école ou plus généralement à un cursus composé de périodes de formation et de périodes d'application pratique. Ce n'est qu'à la fin de ce cursus que la réussite du titre final aura lieu. Il convient de ne pas confondre les actions de préparation à la qualification s'adressant aux jeunes non qualifiés, avec les formations aux savoirs de base. Même s'ils comportent des modules de remise à niveau, leur finalité est bien, dans un métier donné, de préparer à l'entrée dans une formation qualifiante pour ce métier.

    Remise à niveau, maîtrise des savoirs de base, initiation - Il s'agit là de sessions de remise à niveau ou d'initiation à des compétences ou techniques transversales à une large gamme de métiers. Il peut s'agir de remise à niveau dans les disciplines générales (français, lutte contre l'illettrisme, mathématiques de base), mais également d'initiation aux langues, d'initiation aux logiciels courants de bureautique (tableur, traitement de texte, autre) ou d'initiation à Internet (messagerie et navigation) et aux autres compétences clés.

    (Re)mobilisation, aide à l'élaboration de projet professionnel - Cette catégorie rassemble l'ensemble des sessions de formation visant à analyser les perspectives d'orientation des apprenants en tenant compte de leurs motivations, de leurs capacités professionnelles ainsi que des difficultés sociales qu'ils ont éventuellement rencontrées. Ils peuvent intégrer un travail sur les savoirs de base ou des modules de familiarisation avec le milieu de l'entreprise. Ces sessions ne se confondent pas avec les sessions de formation de préqualification qui s'inscrivent quant à elles dans un métier défini et constituent une étape avant d'entreprendre une action certifiante ou professionnalisante.

    Perfectionnement, élargissement des compétences - Les formations de cette catégorie s'adressent à un public de personnes déjà opérationnelles dans leur activité professionnelle occupée ou recherchée, mais qui désirent approfondir leurs compétences ou acquérir des compétences supplémentaires. Elles favorisent l'adaptation des salariés à leur poste de travail, l'évolution ou le maintien dans leur emploi. Dans le cas particulier du perfectionnement, ces formations supposent explicitement des pré-requis (qualification ou expérience professionnelle). Par exemple, cette catégorie comprend les sessions de niveau avancé de langue, de bureautique et d'utilisation des outils Internet. Elle comprend aussi les sessions de développement personnel pour les salariés.

    parcours du stagiaire de la formation professionnelle

    Retour au sommaire

    2. Le public

    L'offre de formation est ouverte à tout public, mais surtout à des publics prioritaires :

    • Jeune
    • Demandeur d'emploi
    • Personne porteur d'un handicap
    • Salarié(e) d'entreprise
    • Profession non-salariée (chef d'entreprise, profession libérale,...)

     

    Retour au sommaire

     

    3. Les opérateurs

    Différents opérateurs instituionnels participe au financemnet des actions de formation. Ces opérateurs sont :

    • L'Europe
    • La Région
    • L'Etat
    • Pôle emploi
    • L'AGEFIPH
    • Les OPCA ou OPACIF
    • Le FAF
    • Les entreprises
    • Le particulier


    Les actions de formation sont prescrites par les structures d'accueil et d'orientation qui ont en charge l'accompagnement des bénéficiaires. Ces SAO sont :

    • Pôle emploi
    • Les Missions locales
    • Le Pôle Insertion
    • Les OPCA ou OPACIF / entreprises
    • Les FAF / entreprises
    • CAP emploi
    • L'AGEFIPH

     

    L'offre de formation est mise en oeuvre dans le cadre de dispositifs d'aide à la formation, tels que :

    • L'accompagnement à l'insertion sociale et professionnelle
    • La formation régionale préparatoire et qualifiante
    • La formation en alternance : l'apprentissage et le contrat de professionnalisation
    • La formation dans le cadre des contrats aidés
    • Le plan de formation / DIF / CIF
    • La validation des acquis de l'expérience (VAE)
    • Le bilan de compétences

     

    Retour au sommaire

     

    4. Le cursus de qualification professionnelle à La Réunion

    Le cursus de qualification professionnelle intègre l’ensemble des certifications pouvant être obtenu actuellement par voie scolaire, par voie apprentissage et par voie formation continue (dont la VAE) et pouvant être préparé dans les établissements scolaires, les CFA, l’Université dont l’IUT, les instituts de formation spécialisés, les centres de formation.


     

    Retour au sommaire

     

Joomla templates by Joomlashine