CERTIFICATION

  • Certifications recensées à l'inventaire

    A l’issue de la commission du 17 avril 2015, la Commission nationale de la certification professionnelle a émis un avis favorable pour 66 certifications.

    •    Agrément des agents de contrôle des organismes des caisses de mutualité sociale agricole
    •    Agrément des conseillers en prévention des risques professionnels en agriculture
    •    C_BOBIP_41  - SAP Certified Application Associate - SAP Business Objects Business Intelligence Platform 4.1
    •    …

    Consulter la liste des certifications (format pdf)
     

  • CLéA : outil d’évaluation développé par les CIBC et Nathan pour les candidats

    Les Editions Nathan et la Fédération Nationale des CIBC annoncent leur partenariat et la coédition d’un outil d’évaluation unique. Outil au service de la formation, de l’emploi, de l’évolution professionnelle et de la compétitivité, il est destiné aux candidats à la certification CLéA. Ce dispositif spécifique dédié au processus d’évaluation et de certification CLéA répond aux nouvelles dispositions légales mises en œuvre par le Comité Paritaire Interprofessionnel National pour l’Emploi et la Formation (COPANEF). 
     
    Ce partenariat s’appuie sur le savoir-faire pédagogique et éditorial des Editions Nathan et également sur l’expertise des CIBC en matière de bilan et de positionnement individuel. Cette collaboration marque également une étape importante dans le rapprochement de deux grands volets d’expertise : l’ingénierie numérique pédagogique et l’évaluation et l’orientation tout au long de la vie. 
     
    Pour répondre aux besoins des candidats, la mise en place de cet outil a sollicité la participation d’intervenant de l’enseignement professionnel et de la formation continue, les éditeurs multimédias, les spécialistes CIBC experts en « compétences clés ». Le réseau est composé de plus de 320 implantations locales et de 732 consultants. 
     
    Dans le respect du référentiel défini par la loi, les Editions Nathan et la Fédération Nationale des CIBC s’engagent à apporter au réseau CIBC une solution adaptée. 
     
     
     
  • CPF : le Copanef intègre 39 nouvelles certifications sur la liste nationale interprofessionnelle

    Comme le prévoit la Loi du 5 mars 2014, le compte personnel de formation est encadré par des listes de certifications éligibles. 39 nouvelles certifications ont intégrées la Liste nationale des certifications éligibles (LNI), dont 8 proviennent de l’Inventaire national des certifications et habilitations.
     
    A l’issue de la validation par le COPANEF du 29 mars 2016 et l’avis favorable du CNEFOP du 12 avril, la cinquième version de la LNI a été mise en ligne sur le site http://www.moncompteformation.gouv.fr/.
     
    Au 10 avril 2016, cette liste comptait 2 703 certifications : 
     
    694 de niveau I
    808 de niveau II
    357 de niveau III
    322 de niveau IV
    215 de niveau V 
    307 sans niveau spécifique.
     
    A ce jour, 2 713 certifications sont inscrites sur la liste nationale. Selon le bilan réalisé à la fin du mois de mars environ 332 000 dossiers de formation ont été financés dans le cadre du CPF.
     
    Consulter les listes de formations éligibles au compte personnel de formation
     
  • Deuxième version de la liste nationale interprofessionnelle mise en ligne le 5 janvier 2015

    Après une première version établie en novembre 2014, le COPANEF a mis en ligne le 5 janvier dernier une seconde version de la liste nationale interprofessionnelle. Une liste de 1 463 certifications éligibles au compte personnel de formation et qui sera mise à jour tout au long de l’année.

    Consulter la liste (format pdf)
     

  • Evaluation de la politique de certification professionnelle

    Dans une lettre datée du 24 juillet 2015, adressée à la Ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, le Premier ministre missionne cette dernière pour mener à bien une évaluation de la politique de certification professionnelle.

    L’évaluation portera sur :
    •    Les commissions professionnelles consultatives (CPC) dont le rôle est « notamment d’émettre des avis et de formuler des propositions sur la définition, la création ou la suppression des titre et des diplômes professionnels.
    •    La commission nationale de la certification professionnelle (CNCP) qui instruit et enregistre les demandes de certifications publiques et privées.

    Dans une fiche de cadrage, les principales questions auxquelles devra répondre l’évaluation portent sur l’efficacité, la pertinence, l’efficience et l’utilisé de la politique de certification, dans l’objectif de simplification de l’accès à la certification.

    Au niveau des commissions professionnelles consultatives, l’évaluation aura à :
    -    « Etablir un diagnostic sur le programme de travail comparé des CPC ;
    -    Faire des propositions d’évolution du paysage des offres ministérielles de certification, dans l’objectif d’une meilleure coordination ;
    -    Évaluer l’opportunité d’un regroupement de ces commissions ;
    -    Proposer, le cas échéant, des évolutions de la composition de ces commissions, de façon à ce qu’elles reflètent au mieux les besoins économiques et que les certifications garantissent l’employabilité et l’élévation du niveau de qualification. »

    Au niveau de la CNCP, l’évaluation aura à :
    -    Faire des propositions d’évolution des missions de la CNCP
    -    « Avoir une offre de certification pertinente au regard des besoins du monde économique et lisible pour l’ensemble des publics »
    -    Permettre de procéder à des certifications partielles
    -    Mettre en place une offre de certification plus réactive, plus souple et plus ouverte

    La mission aura également à évaluer les liens entre les CPC et la CNCP et faire des propositions d’évolution.

    Pour en savoir plus, consulter la lettre de mission (format pdf)

     

  • Les types d'actions de formation

    L'offre de formation regroupe plusieurs types d'actions de formation. La catégorisation d'une action de formation se fait en fonction de son objectif général. Il peut s'agir d'une session de certification, de professionnalisation, de préparation à la qualification, de remise à niveau, de (re)mobilisation, de perfectionnement ou de création d'entreprise. Ces catégories sont de type administratif.

    Au sommaire :

    1. Les différentes catégories d'action
    2. Le public
    3. Les opérateurs
    4. Le cursus de qualification professionnelle à La Réunion

     

    1. Les différentes catégories d'action

    Certification - Cette catégorie comprend l'ensemble des formations sanctionnées par le passage d'une certification (diplôme, titre, certificat de qualification professionnelle). Les certifications regroupent l'ensemble des diplômes généraux de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur (diplômes nationaux, diplômes des universités) ainsi que l'ensemble des certifications professionnelles inscrites au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

    Professionnalisation - Les objectifs des formations professionnalisantes sont très proches de ceux des formations certifiantes professionnelles, mais elles ne donnent lieu à aucun diplôme, titre ou certificat inscrit au RNCP. Comme les formations certifiantes professionnelles, ces formations visent à enseigner les techniques et connaissances propres à rendre un individu opérationnel dans un métier (ou plus généralement sur un type de poste de travail). Attention à ne pas confondre avec les formations de perfectionnement, qui visent à approfondir les compétences de publics déjà opérationnels dans un métier ou un poste donné.

    Préparation à la qualification - Cette catégorie comprend les formations qui préparent à l'entrée dans toute formation qualifiante (i.e. certifiante ou professionnalisante), quelque soit son niveau. On y inclut bien sûr les formations de pré-qualification pour les jeunes (des Conseils régionaux) par exemple. Les formations de préparation aux concours sont donc incluses dans cette catégorie. En effet, elles préparent à l'entrée dans une école ou plus généralement à un cursus composé de périodes de formation et de périodes d'application pratique. Ce n'est qu'à la fin de ce cursus que la réussite du titre final aura lieu. Il convient de ne pas confondre les actions de préparation à la qualification s'adressant aux jeunes non qualifiés, avec les formations aux savoirs de base. Même s'ils comportent des modules de remise à niveau, leur finalité est bien, dans un métier donné, de préparer à l'entrée dans une formation qualifiante pour ce métier.

    Remise à niveau, maîtrise des savoirs de base, initiation - Il s'agit là de sessions de remise à niveau ou d'initiation à des compétences ou techniques transversales à une large gamme de métiers. Il peut s'agir de remise à niveau dans les disciplines générales (français, lutte contre l'illettrisme, mathématiques de base), mais également d'initiation aux langues, d'initiation aux logiciels courants de bureautique (tableur, traitement de texte, autre) ou d'initiation à Internet (messagerie et navigation) et aux autres compétences clés.

    (Re)mobilisation, aide à l'élaboration de projet professionnel - Cette catégorie rassemble l'ensemble des sessions de formation visant à analyser les perspectives d'orientation des apprenants en tenant compte de leurs motivations, de leurs capacités professionnelles ainsi que des difficultés sociales qu'ils ont éventuellement rencontrées. Ils peuvent intégrer un travail sur les savoirs de base ou des modules de familiarisation avec le milieu de l'entreprise. Ces sessions ne se confondent pas avec les sessions de formation de préqualification qui s'inscrivent quant à elles dans un métier défini et constituent une étape avant d'entreprendre une action certifiante ou professionnalisante.

    Perfectionnement, élargissement des compétences - Les formations de cette catégorie s'adressent à un public de personnes déjà opérationnelles dans leur activité professionnelle occupée ou recherchée, mais qui désirent approfondir leurs compétences ou acquérir des compétences supplémentaires. Elles favorisent l'adaptation des salariés à leur poste de travail, l'évolution ou le maintien dans leur emploi. Dans le cas particulier du perfectionnement, ces formations supposent explicitement des pré-requis (qualification ou expérience professionnelle). Par exemple, cette catégorie comprend les sessions de niveau avancé de langue, de bureautique et d'utilisation des outils Internet. Elle comprend aussi les sessions de développement personnel pour les salariés.

    parcours du stagiaire de la formation professionnelle

    Retour au sommaire

    2. Le public

    L'offre de formation est ouverte à tout public, mais surtout à des publics prioritaires :

    • Jeune
    • Demandeur d'emploi
    • Personne porteur d'un handicap
    • Salarié(e) d'entreprise
    • Profession non-salariée (chef d'entreprise, profession libérale,...)

     

    Retour au sommaire

     

    3. Les opérateurs

    Différents opérateurs instituionnels participe au financemnet des actions de formation. Ces opérateurs sont :

    • L'Europe
    • La Région
    • L'Etat
    • Pôle emploi
    • L'AGEFIPH
    • Les OPCA ou OPACIF
    • Le FAF
    • Les entreprises
    • Le particulier


    Les actions de formation sont prescrites par les structures d'accueil et d'orientation qui ont en charge l'accompagnement des bénéficiaires. Ces SAO sont :

    • Pôle emploi
    • Les Missions locales
    • Le Pôle Insertion
    • Les OPCA ou OPACIF / entreprises
    • Les FAF / entreprises
    • CAP emploi
    • L'AGEFIPH

     

    L'offre de formation est mise en oeuvre dans le cadre de dispositifs d'aide à la formation, tels que :

    • L'accompagnement à l'insertion sociale et professionnelle
    • La formation régionale préparatoire et qualifiante
    • La formation en alternance : l'apprentissage et le contrat de professionnalisation
    • La formation dans le cadre des contrats aidés
    • Le plan de formation / DIF / CIF
    • La validation des acquis de l'expérience (VAE)
    • Le bilan de compétences

     

    Retour au sommaire

     

    4. Le cursus de qualification professionnelle à La Réunion

    Le cursus de qualification professionnelle intègre l’ensemble des certifications pouvant être obtenu actuellement par voie scolaire, par voie apprentissage et par voie formation continue (dont la VAE) et pouvant être préparé dans les établissements scolaires, les CFA, l’Université dont l’IUT, les instituts de formation spécialisés, les centres de formation.


     

    Retour au sommaire

     

  • Première liste des labels et certifications du CNEFOP

    Dans le cadre du décret sur la qualité paru en juin 2015, le CNEFOP a été amené à établir une liste des labels et certifications. "Les certifications ou labels dont les exigences sont conformes aux critères mentionnés à l’article R. 6316-1 sont inscrits sur une liste établie par le Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle selon des modalités qu’il détermine. «Cette liste est mise à la disposition du public."

     

    Suite à la procédure mise en oeuvre, le CNEFOP a reçu 27 dossiers dont 24 ont été instruits. Les trois derniers et tous ceux qui suivraient, seront instruits au fil de l'eau et intégreront le cas échéant, la liste du CNEFOP au fur et à mesure des décisions d'actualisation.

     

    L'instruction menée par le CNEFOP a conduit à trois types de décisions :

    - Une inscription pour trois ans, sans condition

    - Une inscription pour trois ans avec une clause de revoyure à un an si le référentiel mérite d'évoluer sur un aspect important

    - Un refus d'inscription

     

    Au terme de la procédure, le CNEFOP a établi sa première liste composée en deux parties :

    - Les labels et certifications généralistes

    - Les labels et certifications réservés à un domaine

     

    10 certifications et labels constituent cette première liste :

     

    Label ou certification généraliste

    1. Label "Certif Languedoc Roussillon Midi Pyrénées" (Autorité responsable :  Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées)
    2. Certification de conformité en Formation professionnelle (Autorité responsable : AFNOR Certification)
    3. Certification de qualification professionnelle ISQ OPQF(Autorité responsable : ISQ-OPQF)
    4. Certification FAC "'facilitateur en acquisition de compétences" (Autorité responsable : I.Cert)
    5. Label Eduform (Autorité responsable : Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche)


    Label ou certification spécialisée
    6. Certification de services Qualicert RE/VIV/03 - « Engagements certifiés pour la formation des entrepreneurs du vivant » (Autorité responsable : SGS ICS)
    7. Certification engagement de service REF221 - Services aux Agriculteurs et Acteurs des Territoires (Autorité responsable : AFNOR Certification)
    8. Label APP (Atelier de Pédagogie Personnalisée) (Autorité responsable : Association pour la Promotion du label APP)
    9. Label CIBC QUALITE TOTALE (Autorité responsable : Fédération Nationale des CIBC)
    10. Label Ecole de la deuxième chance (Autorité responsable : Réseau E2C France)

     

    Pour en savoir plus, consulter le site du CNEFOP (rubrique : Qualité - Liste)

     

     

  • Recensement à l'inventaire des certifications et des habilitations

    La Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP) effectue le recensement des certifications et des habilitations mentionnées à l’alinéa 10 du II de l’article L. 335-6 du Code de l’Education. Les certifications et habilitations recensées dans l’inventaire sont mises à dispositions de la Caisse des dépôts et consignations dans le cadre de sa mission sur le système d’information relatif au compte personnel de formation. L’Arrêté du 31 décembre 2014 fixe les modalités de ce recensement. L’annexe à l’arrêté fixe les modalités d’examen de la demande de recensement à l’inventaire.

    Consulter l’arrêté
     

Joomla templates by Joomlashine