Analyses sectorielles 

 

Afin d’articuler aux mieux les besoins en compétences et les ressources mobilisables, nous menons différentes analyses sectorielles ou à caractère prospectif, dont certaines ont débouché sur la mise en œuvre d’objectifs partagés de développement des emplois et compétences, autour de contrats d’objectifs (hôtellerie restauration, animation et sport, optique lunetterie…).

Les objectifs assignés à cette mission d’analyse et d’accompagnement des stratégies emploi formation sont multiples :

 

-  réaliser des études sectorielles,

-  mobiliser les acteurs institutionnels et les professionnels par la mise en œuvre d’animations thématiques ciblées et de séminaires sectoriels,

-  accompagner la réalisation des politiques régionales de formations : contribuer à la mise en œuvre du CPRDFP et des stratégies de développement de l’apprentissage.

LA LETTRE DE L OREF 41 1Le spectacle vivant est un secteur dynamique et innovant, souvent précurseur, mais qui s’inscrit dans une économie risquée et instable. Notamment parce que le succès d’un spectacle n’est jamais assuré et que les ressources budgétaires allouées à l’art et la culture sont incertaines et restreintes.
Le soutien institutionnel dont a pu bénéficier le secteur a permis d’accompagner le développement de la filière durant ces dernières années, et a pris forme dans un ensemble de conventionnements et de dispositifs d’aides.
Toutefois, dans un contexte de contraction des financements publics, les équilibres économiques des projets et des structures sont fragilisés.
Dans ce cadre, une réflexion d’ordre stratégique apparaît nécessaire afin que le secteur trouve de nouveaux leviers pour son développement et une nouvelle dynamique de création d’emploi.
De par les liens constants entre acteurs professionnels et institutionnels, ce repositionnement du secteur ne pourra se construire (notamment sur le plan économique), qu’à travers un dialogue étroit entre ces différentes parties. À ce titre, une meilleure structuration, particulièrement en termes de représentativité, pourrait favoriser le renforcement de ce dialogue et le développement d’espaces dédiés

 

Benjamin JANSSENS (Créasol). Teddy JAMOIS, Nathalie SOLER (Jeudi Formation), Guillaume SAMSON (PRMA). Guillaume BRIONNE (dir. de projet). In La Lettre de l'Oref, 41. Octobre 2017.

Télécharger la publication (format pdf)

AT METIERS Encadrant techn insert juillet2017Le métier d’encadrant technique d’insertion prend place dans le cadre de l’insertion par l’activité économique. La mission de l’insertion par l’activité économique est de favoriser l’insertion de personnes en difficulté professionnelle et/ou sociale, par la mise en situation de travail complétée par un accompagnement social et professionnel.

 

Pour en savoir plus, télécharger le document (format pdf)

Quels sont les métiers de la boulangerie - pâtisserie ? Les acteurs clés ? Les formations ?

Suite aux ateliers métiers qui se sont tenus en partenariat avec la Cité des Métiers, Mémo-pros en propose la synthèse.

 

Télécharger le document (format pdf)

La fiche métier est issue d’un atelier professionnel qui s’est tenu le 30 mars 2017 au Carif-Oref, grâce à la participation de l’association des DRH de La Réunion et plus particulièrement :
Madame Justine PENIN, responsable RH groupe Caillé Peugeot et Madame Nadia GASTON, responsable de la formation et du recrutement au service RH EDF.
La mobilisation des organismes de formation, étudiants et autres professionnels a permis d’échanger sur les contours de ce métier à La Réunion.
La note suivante reprend également les principales données de l’emploi et de la formation mobilisées dans le cadre du SYOP (Système d’Observation Partenarial).

 

Télécharger la publication (format pdf)

50 ans de croissance de l'immobilier réunionnais.

Né avec la départementalisation et le grand mouvement d'urbanisation qui s'en est suivi, le secteur de l'immobiliser privé à LA Réunion s'est développé et structuré ces dernières décennies principalement dans un contexte de croissance démographique forte et sous l'impulsion des dispositifs de défiscalisation des années 80.

 

Sur la période 2003-2008, le secteur d el'immobilier a connu un fort développement. Le rythme annuel de productiona  atteint le niveau record de 12 000 logements par an contre une moyenne annuelle de 9 000 logements au cours des quatre années pécédentes. Près de 80 % de ces constructions étaient à destination du secteur privé intérmédiaire et du secteur libre. Ainsi le aprc passe en quelques années de 176 000 unités à 285 100 unités et connaît une augmentation de +3 % / an.

 

En 2008, sous l'effet de la crise économique, le secteur connaît un fort ralentissement. Les constructions de logements neufs chutent jusqu'à décembre sous la barre de 8 000 logements/an. Parallèlement, les promoteurs peinent à écouler leurs programmes issus des premières années de la Loi Girardin et le marché de l'ancien se trouve rapidement confronté à l'arrivé de ces logements neufs issus des derniers dispositifs de défisclisation. Les prix baissent et avec eux les honoraires des professionnels.

 

Cette crise marque le début d'une nouvelle ère pour le secteur de l'immobilier privé réunionnais, confronté à des règles de fonctionnement nouvelles et contraint de revoir son modèle économique.

 

HOAREAU Jean-René (Dir.). BRIONNE Guillaume (Coord.). CATAPOULE Vincent, PAYET Marie. Le secteur de l'immobilier intermédiaire et privé à La Réunion. In La lettre de L'oref, n°40. Sainte-Clotilde : CARIF-OREF Réunion, 2017. 7 p.

 

Consulter la publication (format pdf)

Page 1 sur 12

☑ Agenda Observer

Joomla templates by Joomlashine