Les matinées de la VAE : la VAE collective, une affaire de tous. Comment devenir membre de jury VAE ?

Dans le cadre de sa mission d’information-ressource sur les systèmes de validation et de certification, la Cellule Régionale Inter-Services de la Validation des Acquis de l’Expérience (CRIS-VAE) organise des sessions d’animation afin de présenter l’intérêt et la démarche pour devenir membre de jury.
C’est donc en partenariat avec le Pôle Formation Emploi Certification de la Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DJSCS) que la CRIS-VAE a organisé le 7 juin dernier au Campus Professionnel de l’Océan Indien, à Saint-Pierre, une matinée d’information et de sensibilisation autour du rôle de membre de jury VAE sanitaire et social.
Qu’est- ce que la VAE ? Que valide-t’on ? Pourquoi et comment devenir membre de jury ? Autant de questions auxquels les 25 participants issus du secteur sanitaire et social du Sud-Ouest de l’île, ont pu obtenir des réponses et autour desquelles ils ont échangé leurs retours d’expérience.

La VAE permet l’accès à la qualification au même titre que la formation initiale, continue ou en alternance, par la valorisation de l’expérience professionnelle, acquise en milieu professionnel, syndical ou associatif (bénévolat).
Afin d’étudier les dossiers de demandes de VAE des candidats, les professionnels du secteur, en activité ou anciens, sont sollicités afin d’évaluer les compétences acquises. Ils peuvent représenter entre un tiers et la totalité du jury (pour les certifications du ministère de l’Emploi), en respectant l’équilibre hommes-femmes et la parité employeurs-salariés.

Marie-Françoise BUZENOT, Chargée de mission VAE de la CRIS-VAE, basée au Carif-Oref Réunion, travaille avec les services certificateurs et les points-relais conseil. Béatrice CERNOT, Chargée de VAE à la DJSCS, et Catherine PAWLAK sont intervenues pour la DJSCS qui organise des examens de diplômes d’Etat.
Après le rappel du cadre législatif, du réseau d’acteurs de La Réunion, la démarche de la VAE a été présentée (point-relais conseil, certificateurs). L’accent a été mis sur le rôle et la composition du jury, les motivations et compétences requises pour devenir membre de jury ainsi que la procédure d’examen de dossiers VAE.
Outre des qualités d’écoute, de neutralité, d’objectivité, devenir membre de jury nécessite une disponibilité de deux jours : une journée pour la rencontre des autres membres et une autre pour le jour d’examen avec possibilité d’autorisation d’absence.


Pour la DJSCS, sur le volet paramédical et social, onze diplômes sont accessibles par la VAE (tels que le Diplôme d’Etat d’Assistant Familial ou le Diplôme d’Etat d’Aide-Soignant), ce qui nécessite l’organisation de nombreux jurys.
La DJSCS a ensuite présenté le bilan de la VAE des secteurs paramédical et social à La Réunion : en 2010, des 432 candidats présentés au jury, 51 % ont obtenu une validation partielle, 39 % une validation totale, le reste n’a obtenu aucune validation. En VAE sanitaire, 64 % ont obtenu une VAE partielle, 26 % une validation totale. En VAE sociale, 48 % ont obtenu une validation totale, 38 % une validation partielle.
Les participants de la matinée, salariés de cliniques, du tissu associatif, employés de mairie, infirmier, puéricultrice ont échangé retours d’expériences et questionnements tel que « comment déceler ceux qui ont les compétences totales ? », ce qui a permis d’apporter des éclaircissements : la VAE reste une démarche personnelle. Il est important de s’informer auprès d’un Point-Relais Conseil. La posture de jury a été soulignée : la démarche de VAE exigeant un investissement personnel du candidat, les observations et les préconisations des membres du jury sont importantes. Le projet de charte déontologique des membres de jury a également été explicité puis remise aux participants.
Une matinée d’informations similaire est prévue au second semestre pour la zone Nord.

 

Pour contacter la CRIS-VAE, transmettre le formulaire de la rubrique "Nous contacter > CRIS-VAE".

Pour en savoir plus sur cette matinée, lire également les témoignages.