"Toute personne peut bénéficier tout au long de sa vie professionnelle d'un conseil en évolution professionnelle, dont l'objectif est de favoriser l'évolution et la sécurisation de son parcours professionnel.

Ce conseil gratuit est mis en oeuvre dans le cadre du service public régional de l'orientation. Il accompagne les projets d'évolution professionnelle, en lien avec les besoins économiques existants et prévisibles dans les territoires. Il facilite l'accès à la formation, en identifiant les qualifications et les formations répondant aux besoins exprimés par la personne et les financements disponibles, et il facilite le recours, le cas échéant, au compte personnel de formation.

L'offre de service du conseil en évolution professionnelle est définie par un cahier des charges publié par voie d'arrêté du ministre chargé de la formation professionnelle."

 

Le CNEFOP fait un bilan analytique du Conseil en évolution professionnelle (CEP) dans le cadre de sa mission de suivi de mise en oeuvre de cet offre de service. Ce bilan capitalise les travaux conduits au cours des quatre ans de mise en oeuvre du CEP et propose des perspectives pour la mise en oeuvre du CEP sur  :

- Comment mettre en oeuvre le volet CEP actifs occupés de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionel tout en renforçant le suivi et le pilotage du droit universel au CEP ?

 

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel introduit de nouvelles dispositions pour un CEP "rénové". La finalité du CEP reste la même, la gratuité est réaffirmée et l'offre de service reste définie par un cahier des charges. La mise en oeuvre du CEP se fait toujours dans le cadre du service public régional de l'orientation (SPRO).

La loi précise la définition du service "l'opérateur du conseil en évolution professionnelle accompagne la formalisation et la mise en oeuvre des projets d'évolution professionnelle". Le CEP doit "permettre d'identifier les compétences de la personne" et il "accompagne les salariés dans le cadre de leurs projets de transition professionnelle".

La liste des opérateurs CEP évolue. En effet, la loi désigne non plus cinq opérateurs mais quatre : Pôle emploi, l'APEC, les Missions locales et CAP emploi. Un appel d'offres national, après avis du bureau du CREFOP et financés par France compétences permettra la sélection des opérateurs régionaux. Les régions n'auront plus la possiblité de désigner d'autres opérateurs CEP.

Les opérateurs CEP assurent une information directe des personnes. France compétences sera chargées d'organiser et de financer le CEP des actifs occupés, hors agents publics. Par ailleurs la loi précise que les opérateurs CEP ont obligation de partager, de manière dématérialisée, les données relatives à leur activité de conseil.

 

Consulter le rapport du CNEFOP (format pdf)

 

☑ Agenda du CARIF-OREF

Joomla templates by Joomlashine