Le CEREQ(1) publie, en juin 2018, une étude sur les formations obligatoires (formations obligatoires visant à maintenir la sécurité du travailleur sur le lieu de production) : qui sont les bénéficiaires de ces formations ? Quelles sont leur place en entreprise ? Et comment s’organisent-elles ?

 

En 2014, ce sont 37 % des salariés formés qui ont suivi au moins une formation hygiène et sécurité ou autres habilitations et certifications réglementaires. 25 % des salariés formés n’ont suivi que ce type de formations obligatoires.

 

Sur l’ensemble des salariés interrogés, 81 % ont accédé au moins à une formation en 2014. Il s’agissait soit de formations obligatoires soit des formations relatives à la technique métier ou encore l’acquisition ou le perfectionnement en lecture, écriture, calcul, ou un autre type de formation.

 

Pour 44 % des salariés formés, les formations suivies étaient uniquement des formations obligatoires. Cela concerne davantage les salariés les moins qualifiés (40 %) et les salariés des secteurs de la construction (44 %) et des transports et entreposage (44 % également). Les salariés travaillant dans les activités financières, assurances, immobilières ne sont que 7 % à n’avoir bénéficié qu’uniquement de formations obligatoires.

 

L’un des premiers objectifs de ces formations obligatoires est de permettre aux salariés d’être plus efficace dans leur travail. La mise en place du compte personnel de formation (CPF) a permis aux salariés d’accéder plus fréquemment aux formations obligatoires et réglementaires.

 

 

Pour en savoir plus : Delphine BERAUD. Les formations obligatoires : bénéficiaires, mode d’organisation, place dans l’entreprise. Exploitation du volet « salariés » de l’enquête Defis. Marseille : CEREQ, 2018. 27 p. (CEREQ Etudes)

 

(1)Centre d’études et de recherches sur les qualifications

☑ Agenda du CARIF-OREF

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
29
30
31
Joomla templates by Joomlashine