Face aux transitions professionnelles du marché du travail français, France Stratégie, en collaboration avec Pôle emploi, publie une note de synthèse sur la valorisation des compétences transversales et de la mobilité entre les métiers. L’étude identifie 16 situations de travail et apporte des enseignements importants pour la mise en œuvre de politiques de sécurisation des parcours professionnels tout au long de la vie.

 

Chaque famille de métiers se compose de compétences transversales qui permettraient, si elles étaient recensées dans un référentiel, de mesurer l’employabilité d’une personne et de permettre aux employeurs de préciser leurs attentes et leurs besoins dans les recrutements.

 

Méthodologie pour identifier les compétences et aptitudes transversales en tenant compte du parcours du salarié
En s’appuyant sur l’enquête Conditions de travail réalisée par la DARES en 2013, l’étude montre 4 grands types de postes engendrés par les 16 situations de travail :
- Les postes relevant d’un travail autonome peu formalisé
- Les postes de type taylorien
- Les postes relevant d’un travail autonome mais régulé par des objectifs
- Les postes de travail répétitif mais de type artisanal

 

Chaque situation de travail comporte des compétences transversales qui permettent de définir des proximités entre les métiers. Ainsi, 75 familles de métiers ont pu être recensées.

 

Analyse des transitions entre métiers à partir des données de l’enquête Emploi de l’Insee sur 2005-2015
L’étude identifie 4 aires de mobilité entre métiers :
- Métiers manuels / techniques
- Métiers de services
- Métiers du tertiaire administratif
- Cadres techniques et techniciens

 

Plus la proximité de compétences transversales est forte, plus les transitions professionnelles entre métiers sont fréquentes. Il est donc possible de noter un surcroit de flux entre les métiers des attachés commerciaux et ceux des professionnels de la communication (contact avec le public).

 

Bien que la majorité des situations de travail contribuent à augmenter les probabilités de transition entre métiers, la proximité de situations de travail ne suffit pas à expliquer les flux de mobilité observés entre métiers.

 

Les 16 situations de travail identifiées
- Lecture ou rédaction de documents
- Utilisation des outils informatiques
- Contact avec le public
- Réponse immédiate à la demande
- Travail en équipe
- Encadrement, supervision
- Procédures de qualité et prise en charge des risques
- Efforts physiques
- Environnement physique contraint
- Conduite d’un véhicule
- Manipulation ou examen de petits objets
- Attention visuelle ou sonore
- Travail sous pression
- Organisation du travail
- Travail autonome qualifié
- Travail taylorien
- Travail autonome peu formalisé
- Charge émotionnelle
- Changements organisationnels

 

Source (format pdf) : Frédéric LAINE. Situations de travail, compétences transversales et mobilité entre les métiers : Note de synthèse. Paris : France Stratégie, Février 2018. 7p

 

☑ Agenda du CARIF-OREF

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
26
27
28
29
30
31
Joomla templates by Joomlashine