La Fédération de la Formation Professionnelle (FFP) et le cabinet Roland Berger réalisent une étude sur les impacts économiques et sociaux de la formation professionnelle. L’étude évalue l’impact du plan de réforme de la formation porté par le gouvernement et du Livre Blanc « Libérer la formation ». Le rapport montre qu’une réforme est nécessaire  pour faciliter l’accès à une offre de formation de qualité et accroître la performance du système pour les individus comme pour les entreprises.

La FFP préconise ainsi d’agir sur les 3 leviers de réforme suivants :

 

L’autonomisation des acteurs de la formation

La FFP recommande de simplifier le CPF en agissant sur différents axes :

  • - le compte personnel de formation (CPF) au centre du système de formation,
  • - de stopper le recours automatique à la prescription
  • - d’amorcer une réforme de la certification.

Le renforcement du CPF ainsi que sa simplification et son association à un compte épargne formation devraient avoir des impacts positifs sur l’accès à la formation. Le CPF montre l’engagement de l’individu par rapport à sa formation repose sur sa liberté de choix et sur les responsabilités qui lui incombe. La FFP propose également la mise en place un Compte Épargne Formation. La fédération recommande également de mettre fin au monopole de prescription des formations de Pôle Emploi pour les demandeurs d’emplois inscrits. Elle insiste sur la nécessaire réforme des certifications pour s’adapter à la réalité du marché de l’emploi mais aussi sur la nécessité d’évolution du rôle des OPCA.

 

Passer d’un paritarisme de gestion à un paritarisme de services

La FFP souhaite que les missions du service public sur l’accompagnement ainsi que la gestion prévisionnelle des métiers et des compétences et le déploiement des stratégies territoriales soient recentrées. L’organisme propose de faire réaffecter une partie du financement des contrats aidés vers l’alternance, avec la création d’une exonération de charges sociales  et un crédit impôt formation pour les TPE/PME

 

La digitalisation des offres de formation

Le rapport de la FFP met l’accent sur la nécessité de faire évoluer l’offre de formation qui devrait être évaluée par une autorité totalement indépendante. En outre, le rapport souligne que les formations devraient être plus courtes, plus adaptables et s’appuyer davantage sur les outils numériques. Elle confirme qu’investir dans le développement des compétences de chacun permet un gain important pour l’économie.

 

Pour aller plus loin (sous format PDF) : Etude Formation Professionnelle : faire décoller l'investissement dans les compétences. Fédération de la Formation Professionnelle. Paris. Octobre 2017. 60p.

 

☑ Agenda du CARIF-OREF

En image

Journée découverte avec les stagiaires FPA
21 février 2017
CRIJ TA VIE - La VAE
22 février 2017
Journée orientation - CléA et VAE
28 juin 2017

Dernières publications

Fiches communes de l'OREF
Avril 2016
Les fiches métiers de l'OREF
Avril 2016
Secteur Optique et Lunetterie
Avril 2016
Secteur Froid et Climatisation
Avril 2016
Secteur du Tourisme
Mars 2016
Joomla templates by Joomlashine