Le Haut Conseil à l’Egalité (HCE) publie le 22 février 2017 le rapport « Formation à l’égalité filles-garçons : Faire des personnels enseignants et d’éducation les moteurs de l’apprentissage et de l’expérience de l’égalité ».
Les travaux de recherche montrent que depuis 20 ans, les personnels enseignants et d’éducation sont aux prises, comme l’ensemble de la société, avec les stéréotypes sexistes :
- les enseignant.e.s interagissent en moyenne plus fréquemment avec les garçons (56 %) qu’avec les filles (44%) ;
- dans les programmes des manuels scolaires, l’importance des femmes est minorée et elles restent cantonnées à des rôles traditionnels : dans les manuels de CP, les femmes représentent 40% des personnages et 70% de ceux qui font la cuisine et le ménage, mais seulement 3 % des personnages occupent un métier scientifique ;
- l’orientation des élèves enferme filles et garçons dans des trajectoires déjà tracées, au détriment de l’insertion professionnelle des filles : en Seconde générale, parmi les élèves ayant 10 de moyenne, 27% des filles et 41% des garçons en classe vont demander une Terminale S.
 
Le constat du Haut Conseil à l'Egalité
 
«L'invisibilisation des filles et des femmes dans la langue perdure», précise le rapport, qui estime que «la volonté de faire réfléchir les élèves aux inégalités entre les femmes et les hommes n'est pas suffisamment explicite» dans les nouveaux programmes.
 
Pour le HCE, l'égalité filles-garçons a donc encore de larges progrès à faire à l'école. Le rapport montre :
- des évaluations différentes des élèves selon leur sexe 
- l'appréciation du «travail» des filles, quand les bulletins des garçons font état de «capacités inexploitées» 
- des sanctions disciplinaires concernant majoritairement les garçons qui perçoivent souvent le système punitif comme un moyen d'affirmer leur virilité, 
- des violences sexistes plus nombreuses à l'égard des filles, 
- une orientation sexuée avec des jeunes filles qui, malgré une meilleure réussite scolaire, se dirigent davantage vers des filières littéraires, paramédicales, sociales, que vers des écoles d'ingénieurs.
 
Le HCE rappelle qu’enseigner est un métier qui s’apprend. Enseigner de manière égalitaire s’apprend également et fait partie des missions des personnels. Pour mener cette mission à bien, les enseignant.e.s, comme tous les personnels d’éducation, doivent y être formé.e.s : la Loi pour la refondation de l’Ecole du 8 juillet 2013 fait de l’éducation à l’égalité une partie intégrante de la formation initiale des personnels d’éducation et les récents plans et circulaires prévoient que la question de l’égalité filles–garçons soit également intégrée, tout au long de leur carrière, à la formation continue des enseignant.e.s et personnels d’encadrement. 
 
Le HCE constate toutefois que la formation à l’égalité ne bénéficie qu’à une minorité des 900 000 personnels enseignants et non-enseignants qui travaillent dans les écoles, les collèges et les lycées :
- pour les futurs personnels d’éducation : elle reste optionnelle dans les enseignements proposés au sein des 32 Ecoles Supérieures du Professorat et de l’Education (ESPE) qui ont remplacé les IUFM depuis 2013 et disparate sur le territoire : seule la - - moitié de ces écoles considèrent avoir formé 100% de leurs étudiant.e.s pour un volume horaire variant de 2 à 57 heures annuelles ;
- pour les personnels déjà en poste : seul 1% des journées de formation continue concernait l’égalité femmes-hommes en 2015-2016.
 
Les recommandations du Haut Conseil à l'Egalité
 
Pour faire des personnels enseignants et d’éducation les moteurs de l’apprentissage et de l’expérience de l’égalité, le Haut Conseil à l’Egalité recommande : 
- de renforcer et généraliser la formation initiale des personnels sur l’égalité filles-garçons par un module dédié obligatoire, l’intégration de cette question à l’ensemble des cours et la présence de personnes ressources au sein des ESPE et d’en faire une compétence requise pour l’obtention des diplômes ;
- de développer et garantir une offre de formation continue sur l’égalité des sexes en encourageant les personnels à y participer ;
- d’élaborer un Guide pratique de la formation à l’égalité filles-garçons visant à accompagner et outiller les professionnel.le.s de l’Education nationale.
 
 
 

☑ Agenda du CARIF-OREF

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
16
17
18
19
22
23
24
25
26
29
30

En image

Journée découverte avec les stagiaires FPA
21 février 2017
CRIJ TA VIE - La VAE
22 février 2017
Journée orientation - CléA et VAE
28 juin 2017

Dernières publications

Fiches communes de l'OREF
Avril 2016
Les fiches métiers de l'OREF
Avril 2016
Secteur Optique et Lunetterie
Avril 2016
Secteur Froid et Climatisation
Avril 2016
Secteur du Tourisme
Mars 2016
Joomla templates by Joomlashine