Les écarts sur le marché du travail en France liés au sexe, à l’origine migratoire et au lieu de résidence restent considérables. France Stratégie identifie dans sa Note d’analyse ces inégalités sur le marché du travail. Les hommes sans ascendance migratoire ont plus de chances d’accéder à un emploi, tandis que les personnes issues de l’immigration sont pénalisées. Ces observations sont dues à leur faible niveau de formation.

France Stratégie a analysé les inégalités sur le marché du travail entre groupes de population selon trois critères :

•    L’origine migratoire
•    Le sexe
•    Le lieu de résidence.

Cette note relève des écarts considérables du travail en France selon trois critères. Ces critères, selon la note s’explique par :

•    La probabilité d'être en emploi est très clairement corrélée au sexe
•    L’origine migratoire
•    Les écarts de salaire entre hommes et femmes

Sur vingt-cinq ans (1990-2014), France Stratégie relève une forte réduction des écarts inexpliqués d’accès à l’emploi entre hommes et femmes. Ainsi, le sur-chômage des femmes dans ascendance migratoire à quasiment disparu. En revanche, les écarts de salaires entre hommes et femmes persistent.

A noter que « Cette note n’a pas l’ambition de fournir une analyse complète des causes, mai vise une première étape essentielle : quantifier les écarts totaux observés, à partir d’une source et selon une métrique unifiées ».

La note d’analye. France STRATEGIE. Février 2016, n°42, 12 p.
Consulter le document (format pdf)

☑ Agenda du CARIF-OREF

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
5
6
7
8
9
12
14
15
16
17
21
22
23
24
28
29
30
Joomla templates by Joomlashine